Comment utiliser RivaTuner pour surveiller les performances de jeu

Comment utiliser RivaTuner pour surveiller les performances de jeu
⌛ Reading Time: 8 minutes

La liberté de pousser votre ordinateur bien au-delà des spécifications d’origine est la meilleure partie du jeu sur PC. Si vous avez été confronté à des problèmes matériels ou si vous souhaitez apprendre à utiliser des outils d’overclocking avancés pour optimiser votre configuration de jeu sans nécessairement overclocker vos composants, nous vous montrons comment utiliser RivaTuner Statistics Server (RTSS) pour surveiller les performances de votre matériel de jeu. .

Qu’est-ce que le RTSS ?

Serveur de statistiques RivaTuner était initialement un compagnon de l’outil d’overclocking GPU open source RivaTuner conçu pour les GPU Nvidia, avec une prise en charge limitée du matériel ATI/AMD. Cependant, il est maintenant devenu un outil autonome offrant des capacités de surveillance du matériel et de la fréquence d’images, avec une prise en charge supplémentaire de la limitation des images et de la capture vidéo.

RivaTuner lui-même a depuis été assimilé à pratiquement tous les principaux outils d’overclocking GPU, tels que MSI Afterburner, EVGA Precision X et ASUS GPU Tweak. Ce guide est basé sur MSI Afterburner, qui est fourni avec RTSS. Voici ce que vous devez faire pour commencer.

Installer et configurer RTSS

1. Téléchargez le dernière version stable de MSI Afterburner fourni avec RTSS.

2. Installez l’outil et assurez-vous de sélectionner RivaTuner Statistics Server lorsque vous êtes invité à choisir des composants pendant l’installation. Il n’est pas possible de surveiller les paramètres matériels critiques sans RTSS.

3. Ouvrez MSI Afterburner et entrez les paramètres d’overclocking pour le GPU. Alternativement, vous pouvez tout laisser inchangé aux paramètres par défaut et vous diriger directement vers la configuration RTSS en cliquant sur le bouton Paramètres représenté par l’icône d’engrenage.

4. Accédez à l’onglet Surveillance dans la fenêtre Paramètres. L’onglet contient une liste de paramètres matériels relatifs au CPU et au GPU.

Paramètres du Rivatuner

5. Sélectionnez le paramètre matériel que vous souhaitez surveiller. Assurez-vous que la coche à côté n’est pas grisée. La surveillance de ces paramètres consomme du temps CPU, alors choisissez ce dont vous avez besoin si vous êtes préoccupé par les performances de RTSS.

6. Avec le paramètre souhaité en surbrillance, cochez la première case sous la liste des paramètres matériels nommée « Afficher sur l’affichage à l’écran ». Le menu déroulant à côté vous permet de choisir si vous souhaitez que ces données soient affichées sous forme de texte, de graphique ou une combinaison des deux. Répétez cette procédure pour tous les paramètres que vous souhaitez surveiller.

7. Cliquez sur le bouton OK pour enregistrer ces paramètres. La prochaine fois que vous lancerez un jeu, les paramètres sélectionnés seront superposés en haut à gauche de l’écran.

Superposition des statistiques de Rivatuner

Personnaliser RTSS

Que vous ayez ouvert RTSS avec MSI Afterburner ou séparément, vous pouvez personnaliser beaucoup de choses avec RTSS lui-même. Ouvrez l’application RTSS séparée via la barre d’état système ou en accédant à l’exécutable sur votre PC. (Vous pouvez également rechercher « rivatuner » via le menu Démarrer.)

Vous verrez de nombreuses options dans l’application Rivatuner, telles que le démarrage avec Windows, la dimension de l’OSD (affichage à l’écran), etc.

Application Rivatuner Rtss Guide

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes ici est que si vous cliquez sur Ajouter dans le coin inférieur gauche, vous pouvez ajouter des profils RTSS pour des programmes et des applications spécifiques. J’ai, par exemple, ajouté le jeu Hades ici.

Avec Hades sélectionné, je peux maintenant modifier les différents paramètres RTSS spécifiques à ce jeu. Une bonne option pour les jeux, par exemple, consiste à activer le mode furtif, ce qui l’empêchera d’interférer avec les logiciels anti-triche dans les jeux en ligne. D’autres jeux, quant à eux, nécessiteront l’activation de l’option « Support personnalisé Direct3D ».

Il y en a beaucoup ici, alors amusez-vous et personnalisez-le !

Utilisation de RTSS pour surveiller les performances matérielles

RTSS est livré avec une longue liste de fonctionnalités et de capacités, mais nous sommes principalement intéressés par la capacité de surveiller les paramètres matériels pour améliorer l’expérience de jeu. Cela implique de garder un œil sur de nombreuses statistiques concernant la température, l’utilisation, la puissance, la tension et les vitesses d’horloge pour les sous-systèmes CPU, GPU et mémoire. Ce qui suit présente les paramètres que vous devez prendre en compte.

Température GPU

Garder un œil sur la température du GPU par rapport à la température ambiante donne une bonne idée de la santé globale du système de refroidissement de votre carte graphique. Un GPU en surchauffe est un signe que des mesures correctives telles que le nettoyage du dissipateur thermique du GPU et la réapplication de pâte thermique sont nécessaires. La surveillance de la vitesse du ventilateur pour vérifier le bon fonctionnement ainsi que l’utilisation de profils de ventilateur agressifs devraient également aider.

Les GPU modernes ont tendance à retirer le contrôle de l’overclocking manuel aux utilisateurs et à le baser plutôt sur la marge thermique. Tirer le meilleur parti de votre GPU n’est plus limité à empêcher la limitation thermique, mais à garantir que le GPU fonctionne aussi froid que possible. Exemple concret : les GPU Pascal et Turing Nvidia fournissent des vitesses d’horloge supplémentaires à chaque baisse de température de cinq degrés. Le paramètre de limite de température est également un excellent moyen de savoir si les performances de votre GPU sont durement touchées en raison de la limitation thermique.

Température du processeur

Les mêmes raisons s’appliquent également aux températures du processeur. Cependant, les vitesses d’horloge des processeurs ne dépendent pas autant de la température que celles des GPU. L’étranglement thermique est ce que nous recherchons ici. Assurez-vous d’utiliser l’option de surveillance de la température CPU1. Il s’agit de la température précise signalée directement par la puce du processeur. L’option intitulée Température du processeur est signalée par le logiciel et n’est pas tout à fait précise.

Surveillance des performances matérielles avec Rivatuner

Utilisation du CPU et du GPU

Ces paramètres sont extrêmement importants. Selon l’optimisation d’un jeu, l’utilisation du processeur variera de 40 à 80% pour la plupart des plates-formes de jeu. Cependant, si votre CPU est à 100 %, cela signifie qu’il s’agit du maillon faible et que votre GPU est inactif, attendant que le CPU termine son travail. L’utilisation du GPU sera inférieure à 100 pour cent dans ce cas. Vous obtiendrez de bien meilleures performances en passant à un processeur plus puissant.

L’inverse est également vrai pour le GPU. Cependant, votre GPU devrait atteindre 100 % d’utilisation dans des conditions normales. Sinon, il est goulot d’étranglement par le CPU.

Utilisation de la mémoire

Cela fait référence à la mémoire vidéo (VRAM) et ne doit pas être confondu avec l’option RAM Usage qui se rapporte à la mémoire principale du système. Certains paramètres de jeu, tels que la qualité de l’ombre, l’occlusion ambiante, l’AA multi-échantillonné et tout ce qui utilise des cartes normales, nécessiteront une VRAM supplémentaire. Une fois que l’utilisation de la VRAM dépasse la mémoire maximale installée sur votre GPU, la fréquence d’images chutera de manière catastrophique.

Certains jeux rares, tels que les nouveaux épisodes de la série Resident Evil, mettent en garde contre les goulots d’étranglement potentiels de la mémoire, mais pour la plupart des autres jeux, il est essentiel de surveiller l’utilisation de la mémoire si vous rencontrez des chutes d’images soudaines et/ou des microsauts.

Utilisation du BUS

Pensez à garder un œil sur ce paramètre si vos fréquences d’images chutent brutalement sans aucune explication. L’utilisation du BUS est l’utilisation du bus PCIe, qui est l’interface régissant la liaison de communication entre le CPU et le GPU. Aucun GPU actuel n’est capable de saturer le bus PCIe 3.0 x16 moderne, ce paramètre devrait donc enregistrer de faibles pourcentages à pleine charge. Si l’utilisation du BUS atteint 100 %, vous constatez un problème avec le bus PCIe.

Overclocking Rivatuner

Cela peut être dû à un certain nombre de facteurs allant de problèmes de pilotes, de paramètres BIOS incorrects et même de débris dans le slot PCIe ou d’un GPU mal installé empêchant un contact électrique optimal entre le GPU et la carte mère. Ce problème est également causé par des boîtiers PC bon marché avec des supports d’E/S arrière mal alignés qui causent des problèmes d’assise GPU. Cela peut être vérifié davantage en exécutant un outil d’information/diagnostic GPU tel que GPU-Z.

Horloges de base/mémoire

Une fois que vous connaissez les vitesses d’horloge maximales de votre cœur et de votre mémoire CPU/GPU, tout écart est le signe que les composants subissent soit une limitation thermique, soit une sous-utilisation en raison d’autres problèmes sous-jacents. Ce paramètre permet également de diagnostiquer les problèmes de mémoire. Le refroidissement de la mémoire sur la plupart des GPU est faible, les overclockeurs doivent donc surveiller de près les vitesses d’horloge de la mémoire pour détecter les signes de limitation thermique et réduire les overclockings de la mémoire pour éviter d’endommager le GPU.

Aucune charge/limite de puissance

Extrêmement utile pour les utilisateurs d’ordinateurs portables Nvidia. Cela vous indiquera s’il y a un problème avec la fonction d’économie d’énergie du GPU. Si aucune limite de charge ne s’affiche alors que votre fréquence d’images est faible, il y a un problème avec le GPU. Il peut s’agir du bus PCI-E ou d’une fonction d’économie d’énergie, mais vous savez au moins quoi dépanner. La limite de puissance est importante pour les overclockeurs. Cela vous indiquera si le CPU/GPU est limité car le sous-système de distribution d’énergie ne peut pas fournir suffisamment de puissance pour contenir les overclocks.

Aucune charge/puissance/limite de tension

Ces paramètres de surveillance astucieux sont une aubaine pour diagnostiquer les problèmes de comportement et de performances étranges du GPU. Aucune limite de charge vous indique essentiellement quand le GPU est inactif en raison d’un manque de charge de traitement. Vous savez qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec votre GPU lorsque la limite sans charge apparaît pendant le jeu réel tout en provoquant une baisse importante du framerate. Par exemple, les ordinateurs portables Nvidia utilisant une configuration GPU hybride atteindront la limite sans charge si le GPU intégré est utilisé à la place du GPU discret.

Les indicateurs de limite de puissance et de tension sont pertinents pour les overclockeurs. Atteindre ces limites est un signe que votre GPU est étranglé car le sous-système de fourniture d’énergie ne peut pas fournir suffisamment de puissance pour contenir les overclocks.

Emballer

Garder un œil sur les performances de votre matériel vous donne une idée juste de la santé globale de votre système, ce qui est essentiel pour diagnostiquer à temps et sans trop de brûlures d’estomac tout problème de performance et les problèmes matériels sous-jacents. Pour plus de conseils sur la surveillance des performances matérielles, consultez notre guide sur les tests de stress de votre GPU à l’aide de Furmark, ainsi que les tests de stress de votre CPU à l’aide de Cinebench. Voici également comment tester sous contrainte une carte graphique sous Linux.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.